Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut des Hautes Etudes du Monde Religieux
  • 1.jpg

Je soutiens

Se connecter

Pour rejoindre la partie privée du site IHEMR, c’est ici

Espace Presse

Presse

Soutiens

L'IHEMR est en relation avec des représentant des différentes religions présentes en France et avec les autorités publiques, notamment le Ministère de l'Intérieur et le Ministère des Affaires étrangères.

Nos soutiens :

- Cardinal Philippe BARBARIN, archevêque de Lyon
- Jean-Louis BIANCO, ancien ministre et ancien secrétaire général de l'Elysée, président de l'Observatoire de la laïcité
- Vénérable Marie-Stella BOUSSEMART, présidente de l'Union bouddhiste de France
- François CLAVAIROLY, pasteur, président de la Fédération protestante de France
- Grand Rabbin de France Haïm KORSIA
- Abdelhaq NABAOUI, aumônier national des hôpitaux, président du Crcm Alsace
Monseigneur Olivier RIBADEAU-DUMAS, Secrétaire Général de la Conférence des Evêques de France
- René ROUDAUT, ambassadeur, ancien Conseiller pour les Affaires religieuses du Ministère des Affaires étrangères

 

"L'actualité de l’Irak, de la Syrie, de la bande de Gaza, sans parler de tous les conflits religieux dans d'autres continents comme l'Afrique, nous plonge dans un terrible désarroi. Nos contemporains ont besoin de clés de compréhension pour participer aux événements de ce monde, déchiré entre ses violences et sa recherche de la paix.

L'IHEMR propose une réponse dans la connaissance des religions par sa pédagogie particulière et par l’accueil d’auditeurs de différents horizons culturels et religieux.

L'Eglise ne peut qu'encourager ce genre d'initiatives qui contribuent à rapprocher nos concitoyens dans une meilleure compréhension de l'autre, malgré un environnement de plus en plus complexe.

L'objectif de l'IHEMR est utile et nécessaire pour faire vivre le dialogue inter religieux et l'accueil de sensibilités fort diverses.  Cette rencontre et ce partage peuvent se transformer en dialogues féconds et constructifs. J'encourage le lancement de cet institut en lui souhaitant une belle réussite, et je prie le Seigneur de donner à ses responsables et à tous ceux qui participeront à ces travaux, un esprit de paix et de fraternité missionnaire."

 

"Votre institut a pour objectif d'améliorer les capacités d'action des décideurs dans leur recherche du bien commun, en leur donnant les clés de compréhension nécessaires.

Dans ce cadre, la laïcité reste pour beaucoup une notion complexe et finalement assez méconnue de nos concitoyens et même parfois des élus. Cette complexité cachée sous le masque de la simple évidence conduit parfois à des malentendus, des incompréhensions ou même des manipulations qui embrasent le débat public.

C'est la raison pour laquelle, pour tout sujet lié à ce principe républicain, nous devons collectivement apporter de manière pédagogique les éléments nécessaires au débat.

Parce que votre institut s'inscrit dans cet important travail, et qu'il partage notre objectif commun du vivre ensemble, nous saluons et soutenons votre initiative."

 

"Ce serait un honneur et un plaisir pour nous d'apporter à l'IHEMR une modeste contribution."

 

"Le projet IHEMR qui s’inscrit dans une perspective de connaissance et de partage des savoirs sur le phénomène religieux correspond vraiment à une attente et un besoin : l’attente chez nos contemporains de recevoir une information précise et la plus complète possible sur le rôle des religions dans le monde et dans notre société.
L’IHEMR propose un programme d’étude riche et diversifié, dirigé par des spécialistes reconnus.
La pédagogie qui préside à cet apprentissage permet aussi et surtout la rencontre avec les acteurs concernés, le dialogue et la discussion, l’approfondissement des sujets.
L’Institut des Hautes Etudes du Monde religieux ouvre encore plus largement la porte aux savoirs et donc à la compréhension de l’humain, dans ses dimensions cachées notamment, celles qui le constituent comme être à part entière : spiritualité, espérance, reconnaissance de l’altérité…"

 

"L'IHEMR est en fait exactement ce dont je rêvais pour assurer une connaissance de la diversité spirituelle de la France, comme le dirait Maurice Barrès, qui est, en réalité, une part de la culture générale oubliée sous prétexte de laïcité alors qu'il s'agit plus sûrement de méconnaissance. Pire, peut-être, de refus de comprendre ce qui est un moteur pour une grande partie de notre monde et qui est au cœur de beaucoup de question de société, dans les entreprises, dans l'université, dans la rue, en France et dans le monde.
Je veux vous adresser tous mes souhaits de réussite et vous faites œuvre de bien public en redonnant tout son sens au mot si important de laïcité qui doit être synonyme de neutralité et non pas d'ignorance."

 

"En permettant la diffusion d'une culture générale religieuse et en luttant contre la méconnaissance, l'IHEMR  contribuera au développement d'une conception non crispée ni identitariste de la laïcité et peut, à ce titre, contribuer puissamment au développement du débat démocratique dans notre pays. 

La lumière croît au fur et à mesure qu'on la partage."

 

"Le fait religieux n'est pas extérieur à la société française. Si l'Etat est laïc et garantit donc la liberté des cultes, la société ne l'est pas et n'est pas destinée à l'être. La connaissance des religions y compris dans leur dimension historique, la compréhension des contenus de foi, mais aussi le fonctionnement des cultes sont donc des éléments importants pour favoriser le "vivre ensemble" qui nous est cher.

C'est dans cet esprit que je me réjouis de la création d'un Institut, inspiré dans son modèle par l'IHEDN, consacré à l'étude du monde religieux. En lien avec les cultes mais autonomes par rapport à eux, cet Institut permettra, je le souhaite, une meilleure compréhension dans les différents secteurs de la société de cette dimension importante de la vie des Français."

 

"La création de l’IHEMR répond à un besoin crucial. Il est plus que jamais nécessaire, en effet,  de donner aux décideurs, privés et publics, « les clés de compréhension des problématiques éthiques et religieuses » du monde contemporain, où paradoxalement le fait religieux est de plus en plus présent alors que dans nos sociétés sécularisées la transmission de la culture religieuse tend à s’affaiblir.

L’ambition de l’IHEMR de contribuer à combler cette lacune doit être ardemment soutenue et encouragée."

 

 

Actions sur le document
  • Imprimer