Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut des Hautes Etudes du Monde Religieux
  • 1.jpg

Je soutiens

Se connecter

Pour rejoindre la partie privée du site IHEMR, c’est ici

Espace Presse

Presse

Historique et création de l'Institut

L'intuition des fondateurs

Dans notre société multiculturelle où existe une grande diversité convictionnelle, les managers manquent de clés de compréhension et de connaissance des religions pour prendre certaines de leurs décisions.  C’est ce constat qui rassemble les 3 fondateurs de l’IHEMR, au regard de leurs expériences professionnelles et associatives très diverses. Comment reprendre le contact avec un monde religieux que nous comprenons de moins en moins bien ?

Économiste de formation, François-Louis Boucher a essentiellement exercé des responsabilités dans les ressources humaines pour des entreprises, des associations ou encore la Défense. Sa carrière professionnelle croise celle de Cyril de Monclin dans le monde du conseil. Ils sont tous deux passionnés par les sujets sociétaux. 

Cyril a vécu une partie de sa vie en Afrique et a enseigné la philosophie et l'histoire au service des évêques du Tchad durant 2 ans. Il a noué aussi beaucoup de relations avec les musulmans et a vécu dans un campement de Peuls M'bororo. Chargé d'instruction religieuse en France à son retour de coopération, il a ensuite dirigé un lycée technique et professionnel de la Fondation d'Auteuil. Après un DESS RH, il s'est spécialisé en accompagnement professionnel et en ingénierie de formation pour des cadres de divers secteurs.

À ce titre, il rencontre Xavier Guézou avec lequel il assure une formation conjointe en anthropologie du travail et professionnalisation à l'université de Paris X. Ingénieur et sociologue, Xavier a évolué dans le monde du conseil et de grands groupes internationaux. Il a piloté la mise en place de services et produits et managé des équipes interculturelles notamment en Égypte. Par ailleurs, en tant que sociologue, il a étudié les questions d'identité au travail et de culture d’entreprise auprès de personnes handicapées et de publics migrants. Il a également pendant 4 ans organisé des cycles de conférences grand public. 

Autour des enjeux du fait religieux, ils s’interrogent sur différents points : les dynamiques culturelles et sociales enclenchées par le fait religieux, l'évolution des pratiques religieuses en France, la refonte d'identités collectives avec des durcissements sociaux quelquefois inquiétants, l'effacement des sources de l'humanisme comme celles de la culture européenne, l'émergence de comportements nouveaux sur les lieux de travail et dans les espaces publics, le choc de la montée aux extrêmes, et des décideurs dont l'action est fragilisée par manque de compréhension de ce qui se joue autour du religieux.

Début 2012, constatant qu'aucune proposition de formation, dédiée aux acteurs du public et du privé, n'existe en France sur ces enjeux, ils décident d’apporter une réponse inspirée du modèle des eMBA : l’Institut des Hautes Études du Monde Religieux. L'IHEMR est fondé fin 2012, construit durant l'année 2013 avec une première session qui a démarré en février 2014, suivie de la session 2 en novembre 2014.

La session 3 se prépare pour début 2016.

 

Actions sur le document
  • Imprimer